P. 9. Panneau 5

Publié le par Jean-Emile Andreux

 

Panneau 5 : Emile FONTAINE.

Parmi les Ardennaises (majoritaires) et les Ardennais qui ont porté de l’aide voire sauvé des Juifs des Mazures, se détache la figure d’Emile FONTAINE.

Capitaine FFI, il a notamment caché des évadés dans des fermes autour d’Aubenton (limites de l’Aisne et des Ardennes).

En 1946, douze déportés du Judenlager tinrent à lui rendre hommage en faisant apposer une plaque de bronze à la Mairie d’Aubenton.


 

 

Cette plaque souligne le « sacrifice glorieux » d’Emile FONTAINE qui fut abattu par la Gestapo de Charleville le 30 mars 1944.

Au nom de Nathan SZUSTER, évadé des Mazures, mort en 2004, l’Association pour la Mémoire du Judenlager des Mazures a déposé un dossier de reconnaissance comme « Juste » auprès de Yad Vashem.


Extrait d'une lettre envoyée par un évadé des Mazures, Jacques Springer, à la Veuve d'Emile Fontaine (le 6 décembre 1946) :

 

"Je tiens à vous faire savoir qu'enfin un de mes voeux

 

 

 

les plus chers s'est réalisé. Rien n'a pu et ne pourra

 

 

 

faire oublier Emile Fontaine. Ce n'est pas seulement

 

 

 

la gratitude envers sa mémoire de cet...

 

 

 

homme, mais aussi un amour fraternel que nous

 

 

 

avons nourri à son égard, qui est à la base de

 

 

 

ce pieux et profond respect que nous tenons à

 

 

 

manifester publiquement en apposant une plaque

 

 

 

commémorative en ce lieu où avec une abnégation

 

 

 

de lui-même, un courage sans défaillance, une

 

 

 

spontanéité jamais en défaut il a aidé tant de

 

 

 

gens jusqu'à ce qu'il soit bassement assassiné."

 

 

 

Publié dans Exposition

Commenter cet article