P. 13. Panneau 1 Camp pour Juifs des Mazures

Publié le par Jean-Emile Andreux

Grâce à l'initiative et à l'implication professionnelle de Florence Subissati, assistante de conservation, la Bibliothèque centrale de Charleville-Mézières, avec l'aide du service communication de la Ville, a monté une Exposition sur l'histoire du Judenlager des Mazures et de ses déportés.

9 panneaux servent de support à des archives et documents retrouvés au fur et à mesure des recherches menées depuis 2002 et toujours en cours.

En voici une présentation se limitant à une illustration par panneau et donc, par sujet.


Ce BLOG informera des lieux et dates auquels l'Exposition sera accessible au public (lire : AGENDA)



Panneau 1 : Le Judenlager.


Le 18 juillet 1942, 288 Juifs sont transportés en train d'Anvers à Revin puis marchent jusqu'aux Mazures. Pendant deux mois, ils vont devoir y construire leur propre camp. Celui-ci a une direction bicéphale : SS mais aussi OT (Organisation Todt).

Le Judenlager des Mazures s'inscrit dans l'effort de guerre allemand, plus spécifiquement la fabrication de charbon de bois destiné aux gazogènes suite aux pénuries de carburant traditionnel.

Tant que le camp n'est pas terminé, les déportés sont enfermés de nuit dans une fonderie désaffectée qui lui fait face, la fonderie Henon (photo).

Témoignage de Vital Lieberman (Les Mazures, Drancy, Auschwitz, rescapé des camps) :

"Convoi : un seul venant d'Anvers le 18.7.1942 composé d'environ 300 israélites de sexe masculin dont 30 belges. 

a) Tout détenu était, dès son arrestation, dépourvu de sa carte d'identité ainsi que de toute autre pièce qui ne lui furent jamais remises. 

b) A l'arrivée au camp, le Frontführer SS Siegfried, Obersturmbanführer {lieutenant-colonel}, adressa cet avertissement :  

"Si un de parmi vous s'évade, dix d'entre vous seront fusillés !" et d'ajouter, ironique : "Vous allez bien vivre chez moi !"  

c) Le camp était entouré de fils barbelés et de tranchées. 

d) Le camp était gardé par des sentinelles armées.  

e) Le port de l'étoile était obligatoire. 

f) Des appels ont eu lieu tous les jours, souvent même la nuit."  

(Rapport "Camp les Mazures", 17 mai 1970, SVG)

 

 

 

 

 

 

Publié dans Exposition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jenny Laneurie 19/02/2006 12:10

Cette année 2006, Yad Vashem lance une campagne. Il est demandé aux proches de victimes de la Shoah de remplir des feuilles de témoignages individuels.
Ces feuilles sont disponibles au Comité Français, 4 rue Alibert à Paris 10e ou sur le site web de Yad Vashem : http://www.yadvashem.org.
Jenny Laneurie