P. 236. Bilan 2002-2008

Publié le par Jean-Emile Andreux


Ce blog a été ouvert le 12 février 2006
et se termine sur cette 236e page :
un bilan sommaire des travaux et des recherches
ayant sorti de l'oubli 288 déportés raciaux
du Judenlager des Mazures.

Des chiffres ???

En deux années et trois mois de blog :
- près de 62.000 lecteurs individuels
et
- plus de 200.250 pages lues.

Mais ce blog n'était que l'une des étoiles rendues progressivement au ciel surplombant le site du Judenlager, devenu le terrain de football des Mazures. 


Publications ?

Brochure, Lettre d'information, Revues :

- 1942-1944, Les Mazures, un Judenlager oublié ?, L'Hobette, Revue de la Maison de l’Histoire du Plateau de Rocroy et des Fagnes, Le Gué d’Hossus, n° 13, Octobre 2003, pp. 37-43.

- Emile Fontaine, un Juste dans l'enfer des Mazures. La lettre d'information du Comité français pour Yad Vashem, Paris, n° 7, Eté 2007, pp 6-7.

- Le Judenlager des Mazures. Juillet 1942 - Janvier 1944, Revue Historique Ardennaise, Société d’Etudes Ardennaises, Archives départementales, Charleville-Mézières, tome XXXVI, années 2003-2004, pp 199-216.

- Le Judenlager des Mazures : sortie "de la nuit et du brouillard", Introduction à la brochure Le camp pour Juifs des Mazures. 1942 - 1944, Bibliothèque centrale Charleville-Mézières, Septembre 2005, sans pag.

- Les Mazures, un camp de juifs en Ardennes françaises, Tsafon, Revue d’Etudes juives du Nord, Villeneuve d'Ascq, n° 46, Automne 2003 - Hiver 2004, pp. 117-147.

Livres :

- Le Judenlager des Mazures et ses déportés. Chronologie succinte et illustrée, La Neuville-aux-Joûtes, Association pour la Mémoire du Judenlager des Mazures, 2005, 81 p.

 


- Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures, Tsafon, Revue d'Etudes juives du Nord, Université de Lille 3, n°3 hors-série, Octobre 2007, 155 p.

Aucune publication en Belgique (divisée il est vrai par les problèmes linguistiques, les déportés étant Anversois mais l'auteur francophone).
Un livre de plus de 300 pages attend une édition qui ne soit pas trop écartelée entre la France et la Belgique

Conférences ?

 

- "Le Camp des Mazures". Asbl Sambre-et-Meuse. Namur.
8 février 2003.

- "1942-1944 : Les Mazures. Un camp pour Juifs...oublié ?". Maison de l'Histoire du Plateau de Rocroy et des Fagnes. Gué D'Hossus.
25 octobre 2003. 

- "Affiches de guerre - Guerre des affiches. 1940-1945".
Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Bibliothèque municipale. Charleville-Mézières.
4 février 2004.

- "Témoignages : le Judenlager des Mazures".
Conseil Général des Ardennes. 60e Anniversaire de la Libération.Vitrine du Conseil Général. Charleville-Mézières.
17 septembre 2004.

- "Archives et documents : le Judenlager des Mazures". Cycle de conférences de la Société d'Etudes Ardennaises.Archives départementales des Ardennes. Charleville-Mézières.
15 octobre 2004.

- "Projection : Le Judenlager des Mazures".
Dinant - Dréhance.
25 mars 2005.

- "Retour d'une mémoire aux Mazures". Salle municipale des fêtes. Mairie des Mazures. 
4 juin 2005.

- "Archives et documents : le Judenlager des Mazures". Asbl La Pierre Blanche. Namur.
7 juin 2005.

- "Archives et documents inédits : le Judenlager des Mazures et ses déportés (2)".
Bibliothèque centrale. Charleville-Mézières.
30 septembre 2005.

- "Les Mazures : unique Judenlager de Champagne-Ardenne." Club 41. Revin.
20 mars 2006.

- "Entre oubli, négation et retour à la mémoire : le travail forcé au Judenlager des Mazures".
9e Journée de Médecine du Travail de l'ULB. Ecole de Santé Publique. Bruxelles.
9 mars 2007

Conférence au CCLJ (Photo : Yaël Reicher)

- "Les Mazures, un Judenlager oublié ? Antichambre d'Auschwitz pour 288 Juifs d'Anvers."
Centre Communautaire Laïc Juif. Bruxelles.
16 mars 2007.

-"Nous sommes les souvenants qui refusons l'oubli" (Jacob Glaztein) - "Unique Judenlager de Champagne-Ardenne : Les Mazures et ses déportés Anversois."
Amitié judéo-chrétienne. Synagogue. Lille.
14 novembre 2007.

- "Trois Justes dans l'histoire du Judenlager des Mazures". Société d'Etudes Ardennaises. Archives départementales. Charleville-Mézières.
28 mars 2008.

A l'exception de Lille, aucune conférence sur le territoire français hors les Ardennes (et encore, une moitié de celles-ci, correspondant aux sous-préfectures de Sedan et de Rethel, étant elle aussi restée inaccessible).
En Belgique, nulle conférence du côté Néerlandophone de la frontière linguisitique. Alors que tous les déportés des Mazures provenaient d'Anvers.

Au niveau universitaire, l'Université Libre de Bruxelles s'est montrée accueillante et intéressée. Par contre, l'Université la plus proche des Ardennes de France, celle de Reims, n'a même pas estimé devoir accuser réception des nombreux courriers qui lui furent confiés. Il semble que la contemporéanité soit peu appréciée de la Faculté d'Histoire.


Conférences scolaires ?

- Lycée Jean Moulin, Revin.
23 octobre 2004.

- Lycée Sévigné, à la Bibliothèque centrale de Charleville-Mézières.
11 octobre 2005.

- Lycée Sévigné, C-M.
13 octobre 2005.

- Lycée Sévigné, C-M.
21 octobre 2005.

- Centre de Formation pour Apprentis des Ardennes, Charleville-Mézières.
19 janvier 2006.

- CFA, C-M.
3 conférences
24 janvier 2006.

- CFA, C-M.
27 janvier 2006.

- Institut Technique de la Communauté Française H. Maus, Namur.
3 conférences
24 février 2006.

- ITCF H. Maus.
3 conférences
9 mars 2006.

- Lycée St-Rémi, Charleville-Mézières.
12 avril 2007.

1ère Littéraire, année 2007-2008 (Ph. : JEA)

- Lycée St-Rémi, C-M.
2 conférences
22 octobre 2007.

- CFA, C-M.
16 novembre 2007.

Exposition ?

"Le camp pour Juifs des Mazures et la déportation".

Documents - Textes - Conception : J-E Andreux.
Réalisation : F. Subissati, assistante de conservation à la Bibliothèque Centrale de Charleville-Mézières
avec M-F Barbe et S. Leblanc. 

- Bibliothèque Centrale. Charleville-Mézières.
9 septembre - 28 octobre 2005.

Fils de déporté des Mazures mort ensuite à Auschwitz,
Rob Kremer visite l'exposition à la Bibliothèque Centrale.

- CFA. Charleville-Mézières.
4 janvier - 27 janvier 2006.

- Lycée Jean Moulin. Revin.
30 janvier - 12 février 2006.

- Institut Technique Communauté Française H. Maus. Namur.
20 février - 10 mars 2006.

- Collège Les Deux Vallées. Monthermé.
15 mars - 25 mars 2006.

- Lycée Bazin. Charleville-Mézières.
2 mai - 15 mai 2006.

- Lycée Vauban. Givet.
19 mai - 2 juin 2006.

- Salle polyvalente. Aubenton.
16 septembre - 22 septembre 2006.

Peut-être cette exposition finirait-elle ses jours aux Mazures mêmes ? Ce serait un projet auquel l'Association pour la Mémoire du Judenlager des Mazures s'associerait tout naturellement.


Audio-Visuel ? 

- "Le camp pour juifs des Mazures".
FR3 Champagne-Ardenne, soirée thématique sur l'antisémitisme.
17 février 2005.

- "La pierre du souvenir aux Mazures".
Radio Panach' Revin.
4 octobre et rediffusion le 8 octobre 2005.

- "L'oubli du camp des Mazures".
Radio Télévision Belge Francophone. Emission radio Transversales.
21 janvier 2006.

- "Exposition à l'ITCF H. Maus : le Judenlager des Mazures".
Canal C, télévision locale namuroise.
14 mars 2006.

- "Chroniques" de Paul Hermant.
RTBF. Emission radio Matin Première.
7 novembre 2007 et
4 décembre 2007.

Au nombre des échecs : la RTBF télévision qui repoussa l'idée d'un reportage pour cause de "manque de survivants"... Et des promesses écrites pour deux émissions radio Face à l'Info, promesses restées néanmoins lettres mortes sans explication. Dans ce dernier cas les pages de ce blog consacrées au faux et usage de faux par la pseudo survivante parmi les loups n'ont pas semblé très appréciées.


Quelques évaluations ?

- Frédéric Bovesse, Médiateur de la Région wallonne :

"Les Mazures, un petit coin de vallée mosane dans les Ardennes françaises, isolé de tout, ignoré de tous. Le silence de l'oubli s'est mué en cri de la mémoire...
Cette quête, cette entreprise de combler les béances de l'histoire a quelque chose d'insensé qui ne peut laisser indifférent. Le temps presse, le temps fait son oeuvre...
Trop peu sont capables de toujours avancer quels que soient les obstacles à la vérité.
Je suis au moins autant admiratif du résultat des recherches que de la volonté et de l'abnégation à débroussailler un passé que beaucoup auraient bien vu à jamais englouti."

- Danielle Delmaire, Professeur émérite Lille 3, Directrice de publication de TSAFON :

"C'est un excellent travail d'historien que Jean-Emile Andreux a accompli : il a enrichi la connaissance de l'histoire du Judenlager des Mazures, il a amélioré la compréhension des événements durant l'occupation nazie des Ardennes, enfin il a complété la représentation générale de la Shoah. En effet, l'histoire de ces camps de travails, antichambres d'Auschwitz, dans le Boulonnais et aux Mazures, fait partie de l'histoire de la Shoah."

- Annie Determe, fille d'Emile Fontaine et d'Annette Pierron, petite-fille de Camille Pierron, trois Justes ayant sauvé des évadés des Mazures :

"Je vous remercie de tout ce que vous avez fait pour la mémoire de ma famille et particulièrement de mon père. Grâce à vous, son courage et son désintéressement ont été largement reconnus. La reconnaissance comme Juste parmi les Nations est ce qui me tenait vraiment à coeur et je ne peux que regretter que maman n'ait pas connu ceci de son vivant."

Michel Grün et Yaël Reicher
Cérémonie à l'Assemblée nationale à Paris
(Photo : JEA)

- Michel Grün, fils d'évadé des Mazures :

"Nous tenons à remercier particulièrement le Professeur et historien Jean-Emile Andreux d'avoir retracé dans des situations pas toujours très favorables et avec une santé fragile, l'histoire des 288 Juifs anversois, dont celle de mon père, internés dans le camp des Mazures et déportés vers ces horribles camps de la mort.
Merci à Jean-Emile Andreux d'avoir historiquement reconstruit et archivé la grandeur d'Emile Fontaine, d'Annette Pierron et de Camille Pierron afin que nous puissions les faire survivre à leur passé et les faire rayonner pour toujours."

- Rachel Kamienker, fille de déporté des Mazures mort ensuite à Auschwitz :

"J'ai l'impression que les miens revivent et que ce sera pour longtemps. Mille mercis pour votre travail. Cela sauve tous les oubliés."

- Serge Klarsfeld :

"C'est un excellent travail de reconstitution d'un petit pan de l'histoire de la Shoah, qui serait resté inconnu sans votre intervention."

- Jenny Laneurie, Vice-Présidente et Secrétaire générale, Comité Français Yad Vashem :

"Nous ne sommes pas près d'oublier tout ce que nous vous devons pour avoir sauvé de l'oubli le camp des Mazures et ses détenus.
Merci pour vos recherches, pour votre persévérance à rendre à toutes les victimes du camp des Mazures leur identité et leur humanité et aussi pour votre vigilance et votre volonté permanente d'être attentif à la mémoire comme au présent."

- Yaël Reicher, Présidente de l'Association pour la Mémoire du Judenlager des Mazures, fillé d'évadé du camp :

"Les nazis ont essayé d'effacer toutes les traces de leurs barbaries, mais ils n'ont pas réussi à rayer un peuple. Ils n'ont pas réussi à effacer la mémoire des juifs anversois aux Mazures et... je tiens à remercier le Professeur Jean-Emile Andreux pour avoir retrouvé les traces afin de constituer un travail historique sur le « Judenlager » des Mazures.
Monsieur Andreux, merci pour votre persévérance, votre envie de savoir et votre amour de la recherche. Merci d'avoir fait revivre la mémoire historique de ces ombres oubliées.
Merci aussi d'avoir tissé des liens entre les générations d'après-guerre, nous, les enfants en tendre souvenir des nôtres." 

- Maxime Steinberg, historien de la persécution des Juifs en Belgique :

"Jusqu'à ce que ces recherches soient entreprises, le Judenlager des Mazures dans les Ardennes françaises n'avait pas retenu l'attention des historiens les plus avertis. On s'était surtout intéressé aux camps de l'Organisation Todt construisant le Mur de l'Atlantique. On avait même omis d'inscrire le rassemblement des déportés et le départ du convoi vers les Mazures dans la chronologie singulièrement tendue de la déportation des Juifs d'Anvers pendant l'été 42.
Le dépouillement systématique des dossiers personnels des déportés au Service des Victimes de la Guerre apporte, à cet égard, des découvertes intéressantes. Il complète aussi la riche moisson d'informations déjà réunies. Jean-Emile Andreux est en mesure de présenter une prosopographie collective d'un convoi de Juifs d'Anvers rassemblés pour le travail obligatoire dans les Ardennes françaises et qui n'ont pas survécu à leur déportation à Auschwitz."

- Simone Veil :

"En vous remerciant de contribuer aux missions de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah."


___________________________________________________________________  

 

Restent un blog personnel : Mo(t)saïques - cliquer ici

et un autre institutionnel : Blog Yad Vashem France - cliquer ici


Commenter cet article

serrurerie paris 13 02/02/2015 04:27

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

David Korn 26/10/2008 08:58

Le blog des Mazures me manque énormément.
Nous ne pourrons jamais assez vous remercier pour ce que vous avez fait. Grâce à vous, nous avons pu prendre connaissance de ce qui est arrivé à 288 internés, dans ce terrible camp des Ardennes françaises, pendant l'occupation nazie, ainsi que beaucoup d'informations de cette époque noire et d'aujourd'hui.
Nous n'oublirons jamais le courage de ces français, ces "Justes parmi les nations", qui au péril de leur vie, ont sauvé bon nombre de ces malheureux prisonniers.