P. 88. Déportés des Mazures dans la mine de Jawischowitz (2)

Publié le par Jean-Emile Andreux

Liste des déportés : 2. de N à Z


Les pages 84 et 85 du blog portent sur ce kommando d'Auschwitz organisé à une vingtaine de kilomètres au Sud, plus exactement à la mine de Jawischowitz. Transférés directement des Mazures via Malines, 35 déportés du Judenlager des Mazures descendirent dans cette mine de charbon.
Cette page 86 complète leur liste ainsi que les précisions retrouvées quant à leur destin individuel.


Monument à la mémoire des déportés de la mine de Jawischowitz


NABARRO
Mauritz, matricule 70 582 à Auschwitz, mort le 3 août 1943


PANCER Israël, mat. 70 610, mort après son transfert de Jawischowitz en revier d'Auschwitz le 29 décembre 1942


PASAMANIK Wolf, mat. 70 599 à Auschwitz, puis Buchenwald matricule 118 838, disparu lors d'une évacuation



Falek Praport (dossier individuel, Service des Victimes de la guerre, Bruxelles)


PRAPORT Falek, mort fin 1942 (son fils et son petit-fils sont membres de l'Association pour la Mémoire du Judenlager des Mazures)



Lejb Praport (d. i., Svg, Bx)


PRAPORT Lejb, disparu à Auschwitz

SALOMON Farkas, mat. 70 804 à Auschwitz, puis Buchenwald mat. 118 028, kommando de Berga/Elster, survivant des camps

SCHOLTE Jonas, mat. 71 861, disparu à Auschwitz

SPREEKMEESTER Jaak, mort à Auschwitz après le 10 juin 1943

STAUB Ozyas, mat. 70 662, disparu après une opération à Auschwitz, le 29 décembre 1942

SUSKIND Herman, disparu à Auschwitz


Bernard Vleeschouwer (d. i., Svg, Bx)

VLEESCHOUWER Bernard, mort à Auschwitz fin 1943

WAJBERG Aron, mat. 70 771 à Auschwitz, puis Buchenwald mat. 117 300, kdo de Langestein-Zwierberge, survivant des camps

WARSZAWCZYK Chaïm, disparu à Auschwitz

WEINMANN Herman, mort à Auschwitz après le 1er juillet 1943

WENGER Abra(ha)m, mat. 70 769 à Auschwitz, puis Buchenwald mat. 118 150, survivant des camps

ZYNTAC Cudik, mat. 70 812 à Auschwitz, puis Buchenwald mat. 117 271, survivant des camps.




Publié dans Déportés

Commenter cet article

shlomo hanegbi(praport) 22/10/2006 07:04

emouvant voir troublant.
cela faut 62 ans que mon pere, mon oncle et ma famille ont disparus.
a.wenger etait le temoin vivant revenu des camps de la mort de feu mon pere, et a temoigne au tribunal rabbinique afin de permettre a ma mere defunte de se remarier.(selon le rite judaique, elle etait jusq'a ce temoignage consideree " aghounah"