P. 101 : Premier bilan du blog des Mazures

Publié le par Jean-Emile Andreux

Déjà la page 101 du blog des Mazures et de ses déportés


Sur pareil sujet et dans le contexte d'un blog développé sans aucune compétence technique, cette page 100 n'aura aucun ton triomphaliste.  S'y trouve seulement proposé un premier constat : si le blog n'est pas sans défauts, du moins reçoit-il reçoit une lecture allant s'amplifiant. Et ce malgré l'absence de toute publicité qui lui soit réservée et malgré aussi le nombre trop restreint de liens accordés par les Associations, les Institutions et les autres Organismes concernés par les recherches décrites ici, semaine après semaine.

En résumé : 100 pages se sont succédé depuis le 12 février de cette année. Leur sommaire  est consultable au départ de la rubrique : "Tous les articles". Ils sont répartis entre 15 thèmes. Avec des ponts entre passé, présent et interrogations sur le devenir. En application d'une promesse énoncée lors de l'Assemblée générale de l'Association pour la Mémoire du Judenlager des Mazures. C'était le 16 juillet 2005 avant l'inauguration de la Pierre du souvenir aux Mazures. Là furent soulignées les limites trop étroites du site du camp (voir liens) et la nécessité de créer un blog pour élargir et actualiser la sensiblisation à l'histoire des déportés de ce Judenlager.

Concrètement, Over-blog enregistre jour après le nombre de visiteurs ainsi que le nombre de pages lues depuis l'ouverture du 12 février. Ces chiffres ne représentent aucune finalité. ils pontuent seulement les marques d'intérêt des lecteurs.

Ce tableau de synthèse permet de suivre, mois après mois, de mars à novembre compris, l'évolution du nombre de consultants de ce blog et le nombre exact de pages ouvertes :





Le jour le plus long dans la brève histoire de ce blog fut donc le 20 septembre avec 562 pages lues... Soit la suite de reportages photographiques sur l'inauguration de la rue Emile Fontaine à Aubenton.

Autre constat : l'option laissant la liberté - sans contrôle préalable - de rédiger des commentaires suite aux articles, n'a guère été mise en application. Seules deux insultes pour 100 articles. D'une part, cette accusation : "l'antisémite, c'est toi !". D'autre part, ce délire : "on trouvait que ton blog -  si c'est bien ton blog - frisait l'antisémitisme. Qu'est ce que tu en dis ?" Un comble du ridicule ! Mais aussi quelques encouragements très précieux. Au nombre de ceux-ci,  et par souci de ne pratiquer aucune complaisance, il n'en sera évoqué qu'un. Celui de Roger Bauchot. Gamin privé de scolarité après la débâcle de 1940, il trouva son premier travail au Mazures pour marquer les stères de bois abattu. Après plus de soixante années, il n'est toujours pas remis du choc provoqué par sa découverte des déportés juifs du Judenlager. Ecoeuré, il provoqua un incendie avant de prendre la fuite des Mazures.

Ce 9 octobre, il écrivait :

- "Dans la France multiple d'aujourd'hui, et les divergences qui parfois divisent notre soeur la Belgique, il est réconfortant de voir renaître le passé commun, parfois douloureux de nos Patries, et de remettre dans la mémoire de chacun, le souvenir de souffrances trop vite oubliées".

Mais l'actualité n'accorde aucun répit. Le Centre pour l'Egalité des Chances va déposer plainte contre deux nouveaux conseillers communaux belges. Ils ont volontairement et spectaculairement prêtés serment en accomplissant le salut nazi. Agence Belga :

A Jette : Maria De Berlangeer (Brusselnieuws)

- "A Jette, c'est la conseillère Vlaams Belang Maria De Berlangeer qui sera visée par la plainte pour des faits remontant à la séance d'installation du 2 décembre dernier. A Charleroi, le conseiller communal FN Olivier Delcourt avait quant à lui effectué le salut fasciste, ganté de noir, lors de l'installation du conseil, lundi 4 décembre."

Pour défendre ce dernier, le FN s'est fendu d'un communiqué expliquant que le malheureux s'était blessé à la main. D'où le gant de cuir noir. Avait-il dès lors tendu le bras à la nazie pour soulager ses douleurs ?



A Charleroi : Olivier (et non Léon) Delcourt (7sur7)

Vlaams Belang et Front National : même nostalgie, même idéologie !

 

 


Publié dans Actualités

Commenter cet article