P. 104 : Photos aux Mazures

Publié le par Jean-Emile Andreux

Fin d'Automne sur Les Mazures

 

Après les fausses rumeurs et les fureurs (führers) de Téhéran, retour aux Mazures. L'automne s'y sent tellement chez lui. Les marais sortent de leurs cages. Les arbres s'y laissent décoiffer par les rages de dents du vent. Des oiseaux y récitent encore "Liberté" d'Eluard et l'ombre de Rimbaud n'est pas seule à en sourire. Les brouillards absorbent les paysages comme des buvards.

 

(photo : JEA)

 

Et si vous levez les yeux malgré ces bruines qui ruinent les dernières traces de l'été, pour vous, des nuages, réputés si fantasques et si instables, reflèteront en miroirs aussi fidèles qu'éphémères, les silhouettes de juifs du Judenlager.

 

(Photos J. Peretz et J-E Andreux)

 

Le 18 juillet 1942, ils étaient 288.

237 périrent dans les camps (au départ des Mazures) et 2 furent fusillés (après évasion des Mazures) ;

22 réussirent à s'échapper du Judenlager, de son kommando de Revin ou encore lors du transfert vers Drancy le 5 janvier 1944 ;

27 revinrent des camps (Les Mazures - Auschwitz...).

Sur 103 de leurs épouses déportées, une seule survécut ;

aucun de leurs 121 enfants envoyés à Auschwitz n'échappa à la mort.

 

Parfois, même les barbelés des Mazures ne font plus semblant d'être amnésiques : 

 (Photo : JEA)

 

NB : Qu'il soit recommandé de consulter le site "Histoire des Juifs en Europe". Il consacre actuellement de longs développements sur le sort de la communauté juive de Plock (Pologne). A travers l'ouvrage de Nicole Lapierre : "Le silence de la mémoire, à la recherche des Juifs de Plock", Plon 1989 et Livre de Poche, Biblio Essais, 2001. Voir "Illustrations" : "Livres".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shlomo Hanegbi 18/12/2006 13:03

Bravo pour ces photos pleines de sentiments.