P. 31. Liste alphabétique des déportés des Mazures (4)

Publié le par Jean-Emile Andreux

Déportés des Mazures : de N à Q

N

NABARRO Abraham. Les Mazures. Malines convoi XV. Mort à Auschwitz.

NABARRO Mauritz. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz. Jawischowitz. Mort en déportation.

NAJMAN Naftali, Lejbud. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

O

ONDERWYZER Joseph. Les Mazures. Malines convoi XV. Mort à Auschwitz.

ORLINSKI Chil. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz. Mauthausen. Gusen. Rescapé des camps.

P

PACK Josef, Leib. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

PALGON Isaak. Les Mazures. Malines convoi XV. Mort à Auschwitz.

PAMPEL Jacob. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz . Mort à Bergen-Belsen.

PANCER Israël. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz. Jawischowitz. Mort en déportation.

PAPIERBUCH Nachman. Les Mazures. Malines convoi XV. Mort à Auschwitz.

PARIJS Eleazar. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

PASAMANIK Wolf, Leib. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz. Jawischowitz. Buchenwald.      Décédé lors des marches de la mort.

PAUR Elias. Les Mazures. Drancy convoi 66. Disparu à Auschwitz.

PECHWASSER Jakob. Les Mazures. Malines convoi XV. Mort à Auschwitz.

PECZON Siegmund. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

PELS Samuel. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

PERETZ Joseph. Les Mazures. Evadé en gare de Charleville avant le départ du convoi vers Drancy. Toujours en vie (Toronto - Canada).

PERLSTEIN Lallel. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

PEYPENDOP Léo. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

PINCZEWSKI Zalman, Herz. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz. Buchenwald. Mort après la libération d’Ohrdruf.

PINKASOVIC (- OVA) Jankel. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

PLAT Gedalja. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

POLLAK Abraham. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

POOL Salomon. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

POSSER Akiwa. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Aushwitz.

POSTILNIK Zacharias. Les Mazures. Malines convoi XV. Mort à Auschwitz.

POTAZNIK Szlama, Wolf. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz. Rescapé des camps.

POTS David. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

POTS Jacob. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

PRAPORT Falek. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz. Jawischowitz. Mort en déportation.

PRAPORT Lejb. Les Mazures. Malines convoi XV. Auschwitz. Jawischowitz. Mort en déportation.

PRAZNIK Szaja. Les Mazures. Malines convoi XV. Mort à Auschwitz.

PROWIZUR Gersan. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

Q

QUERIDO Josef. Les Mazures. Malines convoi XV. Mort à Auschwitz.

QUIROS David, Lopes. Les Mazures. Malines convoi XV. Disparu à Auschwitz.

Galets sur le monument du Judenlager des Mazures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J-E Andreux 19/11/2007 09:36

Dont acte.

Une seule précision. Quand dans mes publications sur le Judenlager des Mazures, dont le tout récent "Mémorial", figurent en conclusion les chiffres suivants (avec des détails que je ne reproduis pas ici)  :

sur 288 déportés identifiés

- évasions réussies : 22

- rescapés des camps : 27

- fusillés après évasion : 2

- morts en déportation après les Mazures : 237

- à ces 237 morts, il faut ajouter 102 épouses et 124 enfants...

j'espère que les générations futures n'y liront rien d'autre car comment confondre ces 463 morts avec les 27 rescapés hommes et une seule épouse ?
Evidemment, mon incompétence en politique, y compris correcte, est totale. Par contre, en histoire, je m'en tiens à la rigueur qui est élémentaire en la matière.
J-E Andreux

dov gury 19/11/2007 08:52

MR.ANDRIEUX.Vous ne m\\\'avez pas du tout convaincu.Le fait que les termes "disparus"ou "morts" a la place d\\\'autres sont utilises par les historiens d\\\'aujourdui ne les rendent pas plus exacts ou justifies.Le manque de certificats de deces [et pour cause] des personnes assasinees dans les camps n\\\'ent font pas des disparus.je maintient que les termes qui sont utilises pour constater  le massacre de ces  deportes sont a mon avis beaucoup trop "neutres" si le terme anodin vous choque.Les generations futures qui vous liront pourront penser qu\\\'il se peut que les disparus ont survecu....Il me semble que le combat contre les negationistes vous met en position d\\\'inferiorite ou de defensive.Sans faire atteinte a la rigueur de l\\\'historien  la connaissance de la Shoah .de son ampleur et de sa specifite permet d\\\'etre un peu moins"politicaly correct" .Mon intervention ne diminue en rien mon apreciation pour le travail de memoire qui se passe dans les ardennes ,le votre et les revelations au sujet des juifs de la VOL de MMeDollard.[dont mon pere a fait partie]
Cordiales salutations.Dov Gury. Israel.
 

dov gury 19/11/2007 07:59

JE N'ARRIVE PAS AFAIRE PASSER MON DESACCORD  A VOTRE REPONSE !
SALUTATIONS
DOV GURY

dov gury 19/11/2007 07:54

j\\\'ai bien recu votre reponse.vous ne m\\\'avez pas convaincu.pour des raisons techniques je vous ecrirai plus tard
CORDIALES SALUTATIONS
DOV GURY

J-E Andreux 18/11/2007 10:47

Monsieur,
Une explication s'impose en effet pour éviter autant que faire se peut, les incompréhensions.
En Belgique comme en France, me semble-t-il, le terme de "disparu"  (par exemple à Auschwitz) est le seul que puissent reprendre des historiens quand aucune trace du déporté n'est retrouvée à partir de son arrivée dans le camp d'extermination : ni dans des archives, ni dans des témoignages, ni venant des familles. Donc pas de fiche d'inscription, pas de numéro matricule, pas d'inscriptions dans des registres comme ceux d'un revier, d'un crématoire, ni de décès. Et pas plus dans les souvenirs de rescapés évoquant leurs camarades de camp.
Sont ainsi déclarés "disparus" à Auschwitz, celles et ceux dont l'historien peut prouver le transport (numéros de convois et numéros individuels) vers Auschwitz mais sans pouvoir ensuite citer la moindre référence. L'historien ne peut que constater ses limites. Il ne retrouve RIEN. C'est d'ailleurs la conséquence directe et voulue par les nazis ayant programmé l'absence de traces et donc de preuves du génocide.
C'est la première fois que cette réalité d'une disparition totale m'est reprochée comme représentant un manque de respect des victimes. Veuillez croire qu'il n'a jamais été dans mes intentions de rejoindre les rangs des révisionnistes. Et donc de tenter d'atténuer voire de nier les souffrances des victimes de la Shoah. Mais je ne puis écrire qu'un déportés a été "torturé" si je ne puis le prouver. De même, les déportés des Mazures gazés ensuite à Auschwitz, ne sont déclarés dans mes écrits : "gazés" que sur base de preuves indiscutables (empêchant d'ailleurs les révisionnistes de venir polluer le travail des historiens).
En résumé, le terme de "disparu" n'est en rien "anodin" dès lors que ce terme est placé dans le contexte et de la persécution des juifs et de cette horreur dans la Shoah que fut l'anéantissement industriel d'Auschwitz.
Avec mes sentiments respectueux,
Jean-Emile Andreux.